Accueil Formation Zoom sur la formation en apprentissage

Zoom sur la formation en apprentissage

La formation en apprentissage fait partie des nombreuses modalités de l’alternance. Bien évidemment, cette dernière peut se présenter généralement sous la forme de contrat d’apprentissage ou de stage ou, dans certain cas, de professionnalisation. De nos jours, la plupart des organismes de formation proposent ce système, disponible pour les jeunes détenteurs de Bac. La formation en apprentissage leur donne la possibilité d’atteindre les niveaux de qualification professionnelle, que ce soit du second degré ou du supérieur.

A lire en complément : Formations pour devenir maquilleur professionnel : un bon plan ?

Comment souscrire à un contrat d’apprentissage ?

Premièrement, il faut savoir qu’il y a une condition d’âge limite pour la souscription à un contrat d’apprentissage qui est au-delà de 29 ans révolus, à savoir les travailleurs en situation de handicap, toutes personnes ayant un projet de création, les sportifs de haut niveau, les apprenants qui préparent leurs diplôme… Le contrat d’apprentissage permet donc d’accéder à un diplôme d’État, voire-même un titre professionnel. Formaposte fait partie de ses organismes de formation qui proposent la formation en apprentissage, mais plus précisément dédié à au Groupe La Poste.

Le contrat d’apprentissage dure généralement entre 6 mois et 3 ans. Toutefois, cette durée peut varier et s’étendre jusqu’à 4 ans (comme pour le cas des travailleurs handicapés) et dispose environ 25 % du temps en formation. Aussi, en tant qu’apprenti, vous avez le statut de salarié, mais la rémunération dépendra de l’âge et peut évoluer à chaque renouvellement du contrat. Elle est également basée sur un pourcentage du SMIC, soit de 1521,22 € brut pour 35 heures au 1er janvier 2019.

A lire également : BTS commercial adapté : choisir la meilleure option pour votre profil

Les modifications suite à la réforme de la formation en apprentissage

La formation en alternance a évolué depuis la loi de Septembre 2018. En effet, suite à cette réforme, la formation en apprentissage n’est plus réservée aux étudiants et est ouvert à un public étendu. Elle garantit plusieurs avantages considérables, tels que le fait d’offrir une rémunération attrayante aux étudiants, notamment ceux en première année dans les secteurs professionnels tels que le bâtiment qui perçoivent environ 40% du SMIC. Elle favorise aussi, non seulement une atténuation des conditions de rupture de contrat, mais aussi la mobilité internationale pour les diplômés.

Aussi, les salariés en CDI ont la possibilité de recourir librement à tous les dispositifs de promotion ainsi qu’à la reconversion par alternance dans le but de viser une éventuelle évolution. Ce dispositif leur permettra, à leur convenance, de maintenir leur emploi ou de procéder à un changement complet de voie professionnelle.

Les avantages de la formation en apprentissage pour les entreprises et les apprentis

La formation en alternance présente aussi des avantages considérables pour les entreprises. Elle leur permet notamment de former leurs futurs employés selon les spécificités du secteur d’activité qu’elles couvrent. Elle offre une opportunité aux entreprises de recruter à moindre coût et en interne un personnel qualifié et compétent. Effectivement, elles ont ainsi l’opportunité d’intervenir dans le processus de formation professionnelle continue dès le début.

Les apprentis bénéficient aussi d’avantages conséquents grâce à cette voie de formation. Elle leur permet de se familiariser avec le monde professionnel tout en étant accompagnés par un tuteur expérimenté qui est chargé non seulement du suivi pédagogique mais aussi du développement des compétences spécifiques relatives au métier. Cela procure aux apprentis une expérience professionnelle précieuse qu’ils peuvent valoriser sur leur CV lorsqu’ils cherchent un emploi après avoir terminé leur cursus.

C’est donc une solution gagnant-gagnant pour tous : l’apprenti acquiert des compétences professionnelles indispensables tandis que l’entreprise peut disposer rapidement d’un salarié formé selon ses exigences et attentes.

La réforme apporte plusieurs solutions pratiques pour rendre possible la mise en place ou bien l’amélioration significative des formations existantes pour tous ceux intéressés par ce dispositif prometteur !

Les différents niveaux de formation accessibles par l’apprentissage et les diplômes obtenus

L’apprentissage est accessible à tous les niveaux de formation professionnelle. Du CAP jusqu’au diplôme d’ingénieur, en passant par le BTS, l’apprentissage permet aux jeunes et moins jeunes de se former professionnellement tout en étudiant dans un établissement spécialisé ou bien en entreprise.

Le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) est accessible dès la fin du collège. Il s’agit là d’un niveau V qui prépare à des métiers spécifiques tels que pâtissier, coiffeur, boulanger ou encore mécanicien.

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS), lui aussi accessible via l’apprentissage dans certaines filières, correspond quant à lui au niveau III et offre une qualification professionnelle pour divers secteurs tels que le tourisme ou la comptabilité.

Il existe aussi des formations plus longues telles que les Diplômes Universitaires Technologiques (DUT) ou encore les Licences professionnelles accessibles via l’apprentissage. Le Master 2 peut être obtenu grâce à cette voie en alternance et permettre ainsi aux personnes intéressées par ces formations post-bac de choisir ce mode d’études très apprécié des employeurs pour leur efficacité professionnelle.

Il ne faut pas oublier qu’en plus du diplôme technique acquis durant leur parcours académique, les apprentis bénéficient aussi d’une expérience pratique acquise lors de leurs périodes passées en entreprise. Cette expérience s’avère précieuse lorsqu’il s’agit ensuite pour eux de chercher un emploi après avoir terminé leur formation.

L’apprentissage est donc une voie de choix pour toutes les personnes souhaitant acquérir des compétences professionnelles dans divers secteurs d’activités. Les diplômes obtenus via cette voie sont reconnus par l’État et offrent des opportunités d’emploi intéressantes.

ARTICLES LIÉS