Accueil Emploi Recherche d’emploi : les pires erreurs à éviter

Recherche d’emploi : les pires erreurs à éviter

Et si vous avez failli décrocher le dernier poste que vous avez convoité, mais que vous avez fait une erreur ? C’est fort possible, mais vous n’êtes pas près de le savoir à moins de connaître personnellement le recruteur ou le staff RH. Pour mettre toutes les chances de votre côté la prochaine fois, voici les erreurs à ne pas commettre.

Une candidature qui ressemble à tant d’autres

A lire en complément : Comment postuler à un travail ?

Vous avez enfin trouvé l’annonce de poste vacant que vous attendiez tant ? Si cela fait si longtemps que vous l’attendez, c’est sûr que vous n’êtes pas le seul candidat. D’autres chercheurs d’emploi sont également en train de croiser les doigts pour le poste.

Pour vous démarquer, la moindre des choses à faire est de personnaliser votre candidature. Premièrement, il faut prêter attention aux critères annoncés par l’offre d’emploi. Les mots-clés à utiliser dans vos CV ne sont pas les mêmes dépendamment des annonces.

A voir aussi : Quels sont les freins à l'emploi ?

Ne pas cibler votre recherche de poste

Certes, vous avez actuellement accès à une multitude de sites d’offres d’emploi. Néanmoins, il est essentiel de procéder au tri de ces sites pour ne consacrer votre temps qu’au plus pertinent. Supposons que vous êtes à la recherche d’un emploi en Normandie. Pour zoner vos recherches et augmenter vos chances, dénichez une offre emploi Nord par exemple.

Vous pouvez également cibler vos recherches autrement qu’avec la localisation. Vous pouvez alors ajouter les critères du secteur d’activités dans lequel vous voulez travailler. Néanmoins, pour ne passer à côté d’aucune opportunité, n’hésitez pas à élargir petit à petit votre champ de recherche.

Ignorer le marché du travail

Vous aurez beau chercher du travail, si réellement aucune offre n’existe, vous n’allez pas en trouver. Mais ce n’est pas une raison de baisser les bras. C’est même l’occasion pour vous de revoir un peu vos compétences. C’est l’occasion par exemple de mettre en valeur vos autres connaissances, vos autres diplômes ou modules de formations.

En connaissant parfaitement le marché du travail actuel ou juste en prêtant attention aux critères des annonces, votre recherche sera plus facile. Derrière le titre d’un poste donné peuvent se cacher un ou deux autres titres. Notez que les offres d’emploi recherchent souvent une certaine polyvalence chez les candidats.

Ne pas exploiter son réseau

Les recruteurs eux-mêmes sont du même avis à propos du réseautage. Il s’agit du meilleur moyen pour trouver les meilleurs postes. Et même si ce n’est pas toujours le meilleur poste, si vous ne le trouvez que par votre réseau, cela veut dire que le poste en question est très rare.

C’est pour cette raison qu’il est très important de travailler sur l’entretien et l’élargissement de votre réseau. Que vous occupiez un poste ou à la recherche de travail en ce moment, il convient toujours d’entrer en contact avec les bonnes personnes. Il faut ainsi multiplier les rencontres, assister aux conférences et portes ouvertes, etc.

Toujours viser haut

C’est une erreur à ne pas commettre surtout quand on vient de sortir des écoles ou des stages. Le premier emploi doit être abordé avec une certaine modestie. Il est vrai que les recruteurs peuvent favoriser ceux et celles qui sortent de telle ou telle école. Cependant, dans le contexte de crise actuel, il peut toujours être plus intéressant d’y réfléchir à deux fois avant de refuser un poste.

Il faut comprendre qu’occuper un poste pendant un certain temps, même s’il ne s’agit que d’un CDD pèse toujours sur le CV. Par ailleurs, ne miser que sur les offres d’emploi CDI est une erreur très récurrente quand on cherche un emploi.

Attendre dans le doute

Êtes-vous sûr d’être digne du poste auquel vous avez postulé ? Alors, il ne faut pas hésiter à faire une petite relance. Ce geste est le signe qui annonce au recruteur que vous êtes réellement intéressé par le poste. En même temps, cela vous informe sur l’avancement de l’état du traitement de votre dossier.

Pour la relance, il vous suffit d’envoyer un petit mail de relance en bonne et due forme. À une certaine phase du recrutement, après le premier entretien notamment, il est permis de passer un petit appel pour s’informer. Mais ce geste n’est à faire que si le temps d’attente dépasse une date prévue pour le verdict par exemple.

Être pris au dépourvu pendant l’entretien

Vous n’attendiez plus aucun appel de l’entreprise à laquelle vous avez envoyé votre candidature ? Cela peut arriver si vous attendiez dans le doute. Cela dit, il est toujours plus prudent de se préparer à l’éventualité d’un ou de deux entretiens.

Du moins, il est important de travailler sur votre façon de vous exprimer. Plus important encore, il ne faut jamais oublier de s’informer le plus possible sur l’entreprise. Quel que soit le recruteur, ce dernier vous interrogera toujours sur vos connaissances de l’entreprise.

ARTICLES LIÉS