Accueil Formation Diplôme universitaire ostéopathie : le parcours en université idéal

Diplôme universitaire ostéopathie : le parcours en université idéal

Pour exercer le métier d’ostéopathe, il faut suivre une formation spécialisée en la matière et être titulaire d’un DO (Diplôme d’Ostéopathe). C’est une discipline qui utilise des techniques thérapeutiques exclusivement manuelles, pour soigner divers dysfonctionnements de l’organisme ou pour atténuer les troubles ou douleurs de divers systèmes, tels que le système musculo-squelettique, le système digestif, etc. Il peut favoriser le bien-être et améliorer la mobilité.

Les études ou formations pour devenir ostéopathe

Le métier d’ostéopathe est règlementé depuis 2007, ce qui implique qu’il faut désormais être titulaire du DO (Diplôme d’Ostéopathe) pour pouvoir l’exercer. En outre, les docteurs en médecine qui veulent s’orienter vers cette spécialisation, ont la possibilité de passer un DU (Diplôme Universitaire) ou un DIU (Diplôme Interuniversitaire) de médecine manuelle-ostéopathie.

A découvrir également : L'incroyable taux de réussite pour ces formations

En général, la première année d’étude sera branchée vers la connaissance théorique et le savoir-faire pratique. Ensuite, les deux dernières années de la formation en ostéopathie seront entièrement consacrées à la pratique.

Une formation universitaire en ostéopathie

Le diplôme interuniversitaire ostéopathique est délivré par les Universités de la médecine. Par contre, seuls les docteurs en médecine peuvent être admis à ce type de formation. La formation pratique se base sur les manipulations articulaires, l’approche viscérale et sur l’ostéopathie crânienne. Pour plus d’informations sur le diplôme universitaire d’ostéopathie, cliquez sur www.institutdauphine.com

A découvrir également : Apprendre la bourse : les différentes solutions à votre disposition

Les pré-requis pour devenir ostéopathe

Tout d’abord, vous devrez au moins être titulaire du Baccalauréat. Quant aux professionnels, ils doivent suivre une formation initiale (5 ou 6ans) ou une formation à temps partiel (5 ou 6ans, sous forme de séminaires). Néanmoins, tout dépend de leurs études antérieures. Par ailleurs, les qualités suivantes sont requises :

  • Avoir une envie de soigner les gens ;
  • Savoir parler avec les patients (car à chaque consultation, vous devrez poser une série de questions au patient) ;
  • Avoir une éthique irréprochable (car les étudiants seront en sous-vêtements) ;
  • Etre assidu dans le travail ;

La formation en ostéopathie à temps plein

Généralement, cette formation s’adresse à un public varié. Pour les bacheliers, il suffit de valider son bac scientifique et déposer son dossier de candidature dans une école d’ostéopathie. Pour les étudiants qui ont échoué en première année de médecine ou au concours de kinésithérapie, ils devront faire un effort pour rattraper leurs lacunes. Mais quel que soit votre parcours, les études dureront 5 ans à temps plein, parfois 6 ans.

La formation en ostéopathie à temps partiel

Cette formation s’adresse aux professionnels de santé qui ont déjà les bases anatomiques, biomécaniques et physiologiques nécessaires. La formation se fait en alternance et sous forme de séminaire, par exemple pendant un week-end de 4 jours par mois, pendant 5 ans. D’ailleurs, les kinésithérapeutes représentent plus de 95% des étudiants à temps partiel.

Que dit la loi ?

En 2002, la loi Kouchner sur les droits du malade, a reconnu l’ostéopathie. Les décrets d’application ont été publiés dans le Journal Officiel du 27 mars 2007. Et en 2011, la loi a connu une modification. Pour pouvoir exercer ce métier, les ostéopathes devront enregistrer officiellement leur titre auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

En revanche, un ostéopathe n’est pas habilité à prescrire des médicaments ou faire un arrêt de travail. De même, il lui est strictement interdit de procéder à des manipulations gynéco-obstétricales ou à des touchers pelviens. Un ostéopathe n’a le droit que de pratiquer les compétences manuelles acquises pendant sa formation.

La différence entre l’ostéopathe et le kinésithérapeute

Un ostéopathe peut être un médecin qui a suivi une formation dans une filière paramédicale. Il a un diplôme reconnu par le Ministère de la santé, mais n’est pas qualifié de kinésithérapeute. En revanche, un masseur-kinésithérapeute peut avoir un diplôme d’ostéopathe et même exercer le métier. 

2

ARTICLES LIÉS