Accueil Business Quelles sont les différences entre la stratégie de l’association et celle du rachat pour alléger son endettement ?

Quelles sont les différences entre la stratégie de l’association et celle du rachat pour alléger son endettement ?

rachat de crédit

Que ce soit par rapport à un crédit immobilier ou pour un crédit à la consommation, les emprunteurs ne sont généralement pas à l’abri des risques de surendettement. Plusieurs situations imprévues peuvent vous empêcher d’honorer vos engagements vis-à-vis de la banque prêteuse. Face à cela, il importe de trouver des stratégies efficaces pour se sortir d’affaire. Entre autres moyens, vous pouvez choisir de vous tourner vers les associations spécialisées ou de procéder à un rachat de crédit. Ces deux stratégies présentent certes des similitudes, mais elles ont également des différences qu’il importe de connaître. Voici le point ici !

Les acteurs impliqués dans le processus

Pour un rachat de crédit, il vous suffit de cibler une nouvelle banque ou institution de prêt, et de constituer un dossier de rachat. Le seul intermédiaire dont vous pourriez avoir besoin dans ce processus, c’est le courtier. Ce dernier se chargera non seulement de vous conseiller sur la banque qui propose un meilleur taux de rachat, mais il vous aidera aussi pour les formalités nécessaires.

Lire également : Comment être un bon gestionnaire de stock ?

Par contre, lorsque vous choisissez la stratégie des associations, vous avez le choix entre plusieurs acteurs. En effet, pour quitter la spirale du surendettement, vous avez la possibilité de vous rapprocher des services sociaux de votre mairie. Vous pouvez aussi choisir de faire confiance à une association de consommateurs ou à une assistante sociale.

Cette dernière vous aidera à remplir votre dossier de surendettement et pourra vous accompagner pour une meilleure gestion de votre budget. Le conseiller en économie sociale et familiale de la CAF est aussi un bon recours pour sortir du surendettement si vous choisissez la stratégie des associations.

A lire également : Apprendre à choisir ses actions pour investir : le guide express

Le processus

Le rachat de crédit est une opération qui ne prend généralement pas du temps. Pour le processus, il vous suffit de cibler la banque ou l’institution de prêt qui accepte le rachat. Ensuite, constituez un dossier de rachat avec les pièces requises. Il s’agit notamment des justificatifs d’identité et des documents en rapport avec votre profil.

On y retrouve le taux de surendettement, un justificatif de vos revenus et une garantie de remboursement de ce nouveau prêt. Vous pouvez fournir à cet effet, une caution (une personne garante), une garantie immobilière ou une preuve de votre solvabilité. Au besoin, une assurance emprunteur pourrait être exigible par l’institution de prêt.

Lorsque l’accord est conclu entre les deux parties, la procédure est généralement rapide. Dans le cas de la stratégie relative aux associations, la procédure n’est pas la même. D’abord, celles-ci se chargent de vous écouter et ainsi, de comprendre votre situation réelle. Ensuite, elles vous aideront à trouver des solutions pour diminuer vos dépenses, et ainsi faire face aux obligations de remboursement.

En cela, il sera procédé à un recensement de vos dettes et de vos revenus. Ces données seront par la suite intégrées dans un dossier et déposées à la commission de surendettement de la banque de France.

La finalité

Lorsque vous contactez une association en cas de surendettement, le premier réflexe sera de vous aider à assainir votre budget. Il est question de limiter vos dépenses au strict nécessaire pour les remboursements de crédits. Les associations mettent à votre disposition, les astuces et les outils pour réussir cela.

Outre cette étape, les associations vous aident à négocier avec vos créanciers. La finalité sera alors d’obtenir une restructuration financière afin de bénéficier des conditions de remboursement plus allégées. Cette opération se passera donc avec la banque ou l’institution auprès de laquelle vous avez consenti le prêt à la base.

Dans le cas d’un rachat de crédit, la finalité est toute autre. Il est question ici de regrouper les crédits en un seul et de se concentrer sur le remboursement de ce dernier. En cela, vous pourrez faire intervenir dans le processus de rachat, une autre banque qui propose des taux plus intéressants.

Il faut aussi noter que ce sont les bénévoles qui interviennent pour le compte des associations d’aides aux surendettés. De ce fait, ce processus vous reviendra moins onéreux que le rachat de crédit avec l’intermédiation d’un courtier.

ARTICLES LIÉS