Accueil Formation Formation pour chauffeur de VTC : Quelles sont les exigences en France ?

Formation pour chauffeur de VTC : Quelles sont les exigences en France ?

intérieur d'un VTC

Le secteur des Véhicules de Tourisme avec Chauffeur a connu une croissance rapide ces dernières années. De plus en plus de personnes aspirent à devenir chauffeurs de VTC en raison des nombreux avantages qu’apporte cette profession, dont une grande flexibilité et une bonne rentabilité. Mais pour exercer cette activité en France, il faut respecter certaines exigences et suivre une formation spécifique. Voici les étapes à suivre impérativement pour pouvoir s’inscrire à une formation et devenir chauffeur de VTC agréé.

Obtenir la carte professionnelle de VTC

Avant de chercher le meilleur centre de formation VTC agréé dans votre ville ou région, il est indispensable de demander la carte professionnelle auprès de votre préfecture. Cette carte constitue une autorisation légale d’exercer l’activité. Pour être éligible à l’obtention de la carte professionnelle de VTC, vous devez :

A lire aussi : Pourquoi est-il incontournable de maîtriser les bases du secourisme 

  • Être titulaire du permis B depuis au moins 3 ans
  • Avoir un casier judiciaire vierge (bulletin n°2)
  • Être apte médicalement
  • Détenir une attestation d’aptitude physique délivrée par un médecin agréé

Suivre une formation spécifique

Une fois la carte professionnelle obtenue, il est obligatoire de suivre une formation pour chauffeur de VTC pour travailler dans le secteur. Cette formation a pour objectif de développer les compétences requises pour exercer le métier de conducteur de VTC de manière professionnelle et sécurisée. La durée du programme est de 250 heures réparties en modules comprenant :

  • La réglementation spécifique aux VTC
  • La gestion et l’administration d’une entreprise de VTC
  • La sécurité routière et la conduite économique
  • Les techniques de communication et le service à la clientèle
  • Les notions de secourisme

La formation peut être suivie dans des établissements agréés par l’État ou dans des organismes de formation reconnus. En tout état de cause, il convient de choisir un centre de formation agréé proposant une solution qui vous convient. Les meilleurs établissements offrent notamment aux futurs chauffeurs de VTC la possibilité de choisir entre les cours à distance et les sessions dans leurs locaux. Assurez-vous que le centre de formation de VTC fournit un coaching dédié à la profession ainsi qu’un suivi personnalisé pour mieux assurer votre réussite.

A lire en complément : Le Concours Sésame ouvre les portes de 14 écoles de commerce post-bac

Obtenir l’attestation de formation VTC

Aux termes de la formation, tous les candidats doivent passer un examen en vue d’obtenir l’attestation de formation VTC. La première partie de l’examen consiste en une épreuve théorique portant sur la réglementation, la sécurité routière et les connaissances générales du métier. La seconde partie est une épreuve pratique évaluant les compétences de conduite et le respect des règles de sécurité. Seuls ceux qui réussissent l’examen obtiennent l’attestation de formation. Ce document leur permet ensuite de s’inscrire au registre des VTC, une autre étape administrative cruciale pour devenir chauffeur VTC.

Les autres obligations du métier de chauffeur de VTC

Outre les exigences inhérentes à la carte professionnelle et à la formation, un chauffeur de VTC a des obligations à respecter durant l’exercice de son métier. Notamment, il doit afficher sa carte professionnelle à l’intérieur du véhicule, utiliser un véhicule de moins de 6 ans, souscrire une assurance spécifique pour l’activité professionnelle et respecter les règles de sécurité routière ainsi que les temps de repos réglementaires.

ARTICLES LIÉS