Accueil Actu Créer du contenu multilingue : quelles sont les options ?

Créer du contenu multilingue : quelles sont les options ?

Que ce soit pour un blog ou un site pour proposer des produits/services en ligne, l’objectif est avant tout d’élargir la portée du contenu. Si votre entreprise est basée à Paris par exemple, grâce à un site internet, vous pouvez toucher des personnes se trouvant à Montpellier et partout en France. Mais tant qu’à faire, pourquoi ne pas miser pour une portée internationale. Dans ce cas, il faudrait donc créer un site multilingue avec un contenu lisible dans différentes langues. Mais comment créer un contenu multilingue ? Telle est donc notre question aujourd’hui que nous allons répondre à travers les 3 options suivantes.

Faire appel à une agence de traduction

Dès lors que l’on parle de créer un contenu multilingue, la seule option était avant de faire appel à une agence de traduction. C’est la méthode traditionnelle, mais elle reste toujours l’une des principales et, sans doute, la plus avantageuse pour le moment. Pour preuve, vous pouvez toujours trouver une agence de traduction ici, et c’est loin d’être la seule en France.

Lire également : L’importance de faire du soutien scolaire

Une agence de traduction ne se limite pas à une seule langue (ou plutôt à deux). À l’image de LDS langue que nous allons mentionner plus haut, à elle seule, elle regroupe des traducteurs dans plus de 30 langues différentes. Il y a de quoi créer du contenu pour le monde entier.

L’avantage de passer par des agences de traduction est avant tout le professionnalisme de la qualité qu’elles offrent. En effet, pour pérenniser son activité, une telle agence se doit d’assurer une qualité professionnelle à sa clientèle. C’est aussi la seule manière de personnaliser le contenu pour qu’il s’adresse spécifiquement à la culture de chaque public cible.

A lire en complément : Trouver la formation adaptée à ses besoins et objectifs professionnels

Mais la traduction manuelle réalisée par ces agences n’est pas sans inconvénients, à commencer par la durée. En effet, puisque tout va se faire ici à la main, le travail peut durer un certain temps. Et comme le temps perdu, c’est de l’argent pour l’agence, la facture peut être assez salée au final. En effet, il faut du budget pour obtenir le niveau de qualité d’une agence de traduction.

Utiliser un traducteur pour traduire les articles

En deuxième option, il a donc l’utilisation de traducteurs qui traduisent un par un le contenu du site. Il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes qui proposent des services de traduction en ligne. Pour n’en faire que des exemples, il y a notamment Google Traduction et DeepL. En un clic, ces plateformes peuvent traduire tout un document.

Ainsi, en matière d’avantage, il y a déjà la vitesse puisque la traduction se fait en quelques secondes. Toutefois, c’est une rapidité limitée puisqu’il va falloir traduire un par un chaque article et chaque page. Quoi qu’il en soit, c’est une option plus flexible si l’on parle de budget puisqu’il existe des traducteurs en ligne gratuits et d’autres payants. Les prix sont évidemment variés.

Pour ce qui est des inconvénients cette fois, il y a la qualité qui n’est vraiment pas l’idéale pour un site professionnel. De plus, il faut parfois retoucher la traduction pour obtenir une qualité un peu plus acceptable. Au final, on va perdre du temps et, pour retoucher ces traductions, il faut parfois recruter du personnel, ce qui représente un budget en plus.

Utiliser un traducteur automatique intégré au CMS

Il y a aussi une autre manière d’utiliser plus intelligemment les traducteurs en ligne. Celle-ci va consister à utiliser les traducteurs directement intégrés à la plate-forme de gestion de contenu (CMS). Ces traducteurs se manifestent sous forme de plugins et la traduction se fait directement dans le site lui-même. C’est une solution bien plus rapide que la précédente puisque tout se fait automatiquement. Il n’est plus nécessaire de traduire chaque article et page un par un.

L’avantage principal de cette méthode est donc son côté automatique et rapide. En fait, il n’est même pas nécessaire de traduire le site. C’est l’utilisateur final qui va choisir la langue qu’il veut et la traduction se fera automatiquement en moins d’une seconde. Et tout comme l’option précédente, c’est assez flexible en matière de coût qu’il y a des traducteurs gratuits et payants.

Pour l’inconvénient par contre, c’est un peu compliqué. Cette méthode a le même problème de variation de qualité que la méthode précédente, mais en pire. Avec un traducteur intégré au CMS, il n’est pas possible pour le propriétaire de corriger les problèmes de qualité. D’ailleurs, même si c’était possible, il n’aura pas le temps puisque c’est le visiteur du site qui va demander le changement de langue et c’est à ce moment que la traduction se fait.

ARTICLES LIÉS