Accueil Formation Comment devenir styliste indépendant ?

Comment devenir styliste indépendant ?

Comment devenir styliste indépendant ?

Suite à une formation en stylisme, il est possible de travailler à son compte sans passer préalablement par une activité salariale. Cela nécessite une détermination et un vrai engagement. Découvrez comment vous pouvez faire vos premiers pas en tant que styliste indépendant.

Pour se lancer

Être styliste indépendant, c’est avoir l’aptitude de gérer plusieurs tâches à la fois : maîtriser le côté financier, le côté marketing et commercial, etc. Il faudra aussi avoir l’aptitude de tisser des relations pour avoir des collaborateurs qualifiés et des fournisseurs compétents. En vrai, le processus de création d’une telle activité n’est pas si différent de celui d’une simple entreprise :

Lire également : CPF : une solution pour se former au permis poids lourd

  • Se créer une identité ;
  • Effectuer une analyse du marché et de la concurrence ;
  • Mettre en place un plan de business ;
  • Trouver un local adapté. Il faudra choisir ce local avec soin et prévoir de quoi gérer l’évolution du service ;
  • Régler les obligations juridiques.

Enfin, il sera question de définir votre segment. Pour être styliste indépendant, il va falloir choisir un ou plusieurs domaines d’activités. Vous aurez le choix entre de la maroquinerie, des accessoires de mode, la haute couture, et bien d’autres segments.

Les différentes collaborations

Un styliste indépendant a besoin d’un modéliste et d’un groupe de couturiers. Il lui faut collaborer avec des services marketing, même s’il doit en posséder certaines notions. Sa mission sera de répondre aux besoins des marques à travers des missions bien précises.

Lire également : Comment s'initier au doublage des voix ?

La formation nécessaire pour être indépendante n’est pas différente de celle suivie pour être salariée. En fait, c’est après avoir obtenu les diplômes requis qu’on peut être en mesure de choisir.

La gestion de son activité en tant que styliste indépendant

Même si le styliste indépendant est avant tout un créateur, il doit aussi être un gestionnaire rigoureux de son activité. Il doit penser à la partie commerciale et financière pour réussir. Pour cela, il doit établir une stratégie marketing efficace. Il peut s’agir d’une présence régulière sur les réseaux sociaux ou de la création d’un site internet professionnel. Le choix des prestations proposées dépendra du positionnement voulu par le styliste auprès de ses clients. Le prix des prestations devra être fixé en fonction du temps passé sur chaque projet, en prenant en compte tous les aspects : achat des matières premières, confection et livraison finale. Les tarifs pratiqués doivent permettre au styliste indépendant de vivre confortablement sans se mettre en difficulté financière. Afin d’éviter toute mauvaise surprise liée aux impôts et taxes divers, le styliste indépendant devra choisir dès le début une structure juridique adaptée comme l’entreprise individuelle ou encore la SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle).

Les astuces pour se faire connaître et trouver des clients

Une fois que la structure juridique est choisie et les prestations proposées, vous devez trouver de nouveaux clients.

Le réseau professionnel est aussi très important. Les contacts avec d’autres professionnels tels que les coiffeurs, maquilleurs ou photographes ont leur importance dans le milieu de la mode car ils peuvent recommander leurs services aux autres professionnels du secteur et ainsi créer une dynamique entre eux.

La création d’un réseau sur internet, via un blog ou sur Instagram par exemple, offre une visibilité importante auprès du grand public mais aussi auprès des marques en quête de jeunes talents prometteurs. La participation à des concours organisés par ces dernières permet souvent aux jeunes stylistes indépendants d’accroître rapidement leur notoriété.

Il ne faut pas oublier non plus l’importance du savoir-faire technique. Effectivement, être styliste indépendant nécessite avant tout un savoir-faire exceptionnel en matière de confection textile et/ou de graphisme. Il est alors recommandé de travailler d’abord pour des marques reconnues afin de bénéficier d’une formation complète et ainsi acquérir toutes les bases nécessaires à la pratique du métier.

Vous devrez accompagner votre client dans ses démarches comptables et fiscales en lui expliquant notamment comment remplir sa déclaration annuelle ou encore comment établir une facture pour chacune de ses prestations.

ARTICLES LIÉS